C’est quoi exactement l’effet yoyo ? Comment l’éviter ?

L’effet yoyo est une expression extrêmement parlante dès que l’on a déjà eu un yoyo en main. On visualise sans difficulté le chiffre sur la balance qui monte, qui descend, qui monte, qui descend. C’est effrayant et cela semble pourtant très fréquent. D’ailleurs une étude américaine a déclaré qu’un tiers des personnes étudiées faisant un régime pesait plus à l’issue du régime qu’avant !

Pour autant l’effet yoyo n’est pas incontournable à la suite d’un régime. Pour cela il faut d’abord bien comprendre comment fonctionne l’organisme, quelle est l’origine de l’effet yoyo et ainsi se lancer dans un changement d’alimentation qui permettra une perte de poids durable.

Qu’est-ce que l’effet yoyo ?

C’est un enseignant-chercheur de l’université de Yale (aux États-Unis) qui a inventé le terme. Kelly B. Brownell est un expert sur la question de l’obésité qui témoigne aussi bien à la télévision que dans des reportages (le plus connu en France étant Super Size Me, un documentaire sur la malbouffe et surtout sur les menus du Mac Donald).

L’effet yoyo est un cycle composé de deux phases : une baisse importante de poids et une hausse encore plus importante. Le cycle s’entretient de lui-même, tel un cercle vicieux, mais à chaque nouveau cycle les écarts ont tendance à augmenter (on perd plus et on prend plus à chaque nouveau cycle).

Pourquoi a-t-on un effet yoyo ?

Cet effet yoyo repose techniquement sur une seule chose : un régime trop extrême.

C’est-à-dire que la personne concernée entreprend un régime qui lui permet de perdre beaucoup de kilos en peu de temps. Cette première période est pleine d’euphorie, car les résultats sont présents et visibles. Cependant le régime est trop important et le corps fatigue. La baisse du poids s’explique aussi bien par une perte musculaire que par une perte de graisses. Certaines hormones sont bousculées.

Il s’ensuit alors une étape de grande fatigue, de déprime, voire même de légère dépression. Pour compenser, les envies de grignoter ou de manger sont beaucoup plus fortes.

Certaines personnes parviennent tout de même à aller au bout de leur régime et à atteindre le poids qu’elles s’étaient donné comme objectif. Elles abandonnent donc le régime et reprennent leur régime alimentaire « classique ».

0 ce moment-là, plusieurs choses se passent en même temps.

  • Le corps ayant perdu du poids a besoin de moins de calories qu’avant pour fonctionner correctement, du coup en mangeant comme avant, on mange trop. Ce qui est en trop est stocké.
  • Le corps a été éprouvé par le régime et donc il veut faire des stocks, des réserves au cas où cela se reproduirait.
  • Le fait d’avoir dû se priver pendant longtemps rend plus difficile le fait de ne pas grignoter ou de manger moins sucré. On mange donc plus qu’avant sans toujours en avoir conscience.
  • Dès que l’on reprend un peu de poids, on culpabilise, on se sent en échec et donc pour compenser, on grignote ou on se prépare un bon plat réconfortant à base de crème fraîche.

Comment perdre du poids sans le reprendre ?

La chose la plus importante pour éviter l’effet yoyo est de prendre son temps ! Il ne faut pas vouloir perdre beaucoup de kilos d’un coup, mais habituer le corps progressivement. Le régime doit être composé de plusieurs étapes et doit se terminer par une phase de stabilisation qui permet de réintroduire progressivement les aliments mis de côté.

Ainsi si vous souhaitez organiser vos repas en suivant un programme minceur, il faut regarder ce qui est proposé à la fin du régime pour vous aider à ne pas reprendre de kilos.

Un autre élément important est qu’il faut finalement envisager le régime comme une rééducation de son alimentation, un travail sur son hygiène alimentaire. C’est-à-dire qu’en retirant progressivement les sucres, les plats trop salés, les grignotages et en introduisant une activité physique régulière, vous allez perdre du poids et trouver une situation d’équilibre valable sur le long terme. Et cela ne veut pas dire que vous n’allez manger que des légumes !

Cependant puisque cela peut être particulièrement délicat à mettre en place, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide à un professionnel, nutritionniste ou diététicien.

Enfin le dernier élément clé est la motivation, sans la pression. Les chercheurs n’ont pas pu mettre en évidence de conséquence négative en termes de santé du corps provoquée par l’effet yoyo. Il ne semble pas y avoir de risques accrus d’accident cardio-vasculaire par exemple. Par contre ils s’accordent tous à dire que l’impact psychologique est important, la reprise de poids entame la confiance en soi. Il faut donc avoir une véritable motivation pour perdre du poids et ne pas chercher à être parfait dès le début.

Comment stabiliser son poids ?

Pour stabiliser son poids, il y a quelques petites habitudes à éviter. Ainsi il ne faut pas sauter de repas. Cela invite l’organisme à stocker plus que nécessaire pour anticiper la prochaine « privation ».

Il ne faut pas non plus aller trop vite pour reprendre son alimentation initiale. Si vous avez supprimé toutes les boissons sucrées, réfléchissez à pourquoi vous voulez les réintroduire et à quel rythme. Il est possible de commencer avec juste un verre dans la semaine ou juste en présence d’amis ou… D’ailleurs il n’est pas toujours nécessaire de tout refaire « comme avant ». Les régimes longs peuvent également avoir fait évoluer vos goûts. Ne reprenez pas une tartine de chocolat tous les matins si finalement vous prenez plaisir à manger un bol de fruits.

Enfin, n’oubliez pas de poursuivre une activité physique régulière, peu importe le sport que vous appréciez.

Peut-on maigrir rapidement sans effet yoyo ?

L’un ne va pas sans l’autre. C’est la rapidité de la perte de poids qui entraîne une hausse de poids importante, car le corps subit le changement.

Cependant certaines personnes prennent l’habitude de perdre plusieurs kilos au printemps, tout en n’ayant aucun souci à les reprendre à l’automne. Il faut tout de même faire attention, car progressivement le poids repris peut être de plus en plus important.

); consectetur Praesent nec accumsan mattis id id dolor.