Vous craignez de prendre du poids à la ménopause ?

La ménopause est un état physiologique absolument normal au cours de la vie d’une femme. Il s’agit de la période qui fait suite à celle pendant laquelle la femme est fertile. La ménopause est donc une période qui peut être longue et dont on peut s’accommoder en suivant certains conseils et en changeant des habitudes de vie.

La période la plus délicate est en réalité la pré-ménopause et les premières années de ménopause, car on doit redécouvrir son propre organisme et comprendre son nouveau fonctionnement. Et au milieu de tous les changements qui s’opèrent, en plus des bouffées de chaleur, il y a la peur de prendre du poids pendant la ménopause. Ce n’est pourtant pas un effet secondaire obligatoire.

Pourquoi grossit-on pendant la ménopause ?

La ménopause s’accompagne d’une baisse de la masse musculaire (alors que les muscles, ça consomme de l’énergie) et d’un métabolisme qui ralentit. L’organisme a besoin de 100 à 200 Kcal par jour en moins.

Les modifications des hormones entraînent une baisse des œstrogènes qui provoque une augmentation de la masse graisse dans le haut du corps, dont au niveau du ventre.

Enfin il ne faut pas négliger le facteur psychologique et la sédentarité accrue. En effet, les enfants ont en général quitté la maison depuis peu. La femme se retrouve alors seule et avec moins de raison de sortir et de se déplacer. Cela entraîne du stress, de la solitude ou même une baisse de motivation, qui peuvent chacun être comblés par du grignotage.

La prise de poids concerne tout de même 50 % des femmes pendant la pré-ménopause. Par contre selon les études, elles prennent en moyenne de 2 à 2,5 kg ou de 4,5 à 6 kg… Source : https://www.topsante.com/medecine/gyneco/menopause/menopause-pourquoi-grossit-on-du-ventre-620103

Attention le calcul de l’IMC classique ne fonctionne pas pour les plus de 65 ans et il est conseillé de voir avec son médecin traitant que l’on soit initialement en situation de surpoids ou non.

Comment maigrir en pré-ménopause ?

Il est nécessaire de comprendre que de même que le corps change, il faut prévoir des changements dans son quotidien. En sachant qu’il n’y a pas d’âge pour se mettre au sport, si vous ne pratiquez pas déjà une activité physique, il est temps de s’y mettre (après un rendez-vous et une discussion sur le sujet avec votre médecin généraliste pour choisir un sport adapté).

Il peut tout à fait s’agir de marche rapide en semaine et de randonnée le dimanche. Et sachez que certaines études considèrent que le sport, agissant sur différents éléments de l’organisme, permettrait en même temps une diminution des bouffées de chaleur.

Pensez également à équilibrer votre alimentation. Il est impératif de prévoir environ 30 g de fibres douces par jour, ainsi qu’un apport régulier de protéines. Et donc il faut limiter les sucres (y compris les aliments avec des « faux » sucres) et le gras.

Enfin il ne faut pas grignoter, mais il est tout à fait possible de prendre une à deux collations par jour. Ce sont de vrai goûter, avec des fruits par exemple et des céréales. Il faut en profiter pour se poser et le faire à un horaire plus ou moins fixe. La collation a aussi une durée limitée dans le temps et c’est ce qui la distingue du grignotage. Source : https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Dietes/Fiche.aspx?doc=menopause_diete

Comment ne pas prendre de poids à la ménopause ?

La première chose à éviter est de stresser à ce sujet. Le stress, tout type de stress, est mauvais pour votre santé et votre moral et il agit directement sur le corps en provoquant des changements de poids.

Il ne faut pas non plus se lancer dans un quelconque régime draconien ou privatif. L’important est d’équilibrer et de choisir des aliments adaptés à votre santé. Ainsi oubliez la salade verte en guise de dîner, mais faites-vous une belle salade avec des tomates, des petits croûtons de pain, du blanc de poulet. Il faut juste opter pour une sauce « légère » (huile d’olive ou vinaigrette par exemple).

Comment perdre son ventre à la ménopause ?

Les changements hormonaux font que les kilos pris se stockent en priorité au niveau du ventre, formant ce qu’on appelle la graisse viscérale. C’est accentué par le fait que de nombreuses femmes ménopausées souffrent de constipation ou de ballonnements qui gonflent le ventre.

Il n’y a pas de solutions magiques. Au contraire, il faut revenir à la base, c’est à dire :

  • boire beaucoup d’eau et éviter les boissons gazeuses ;
  • faire des abdominaux (soit par le biais de la musculation, soit avec des mouvements plus doux via le yoga) ;
  • mettre moins de sel dans l’assiette ;
  • privilégier la cuisson vapeur à la cuisson au beurre.

Quel aliment fait perdre du ventre ?

Il n’y a pas d’aliments parfaits pour perdre du ventre. Par contre il est incontestable que les fibres y participent grandement.

Les aliments les plus intéressants pour le transit, et donc pour perdre du ventre, sont la pomme, la poire, l’ananas, le concombre, les légumes verts et même l’avocat.

N’oubliez pas d’inclure également des protéines, sans sauce grasse, que ce soit en consommant que poisson ou de la viande.

Comment perdre de la poitrine à la ménopause ?

Quand on grossit pendant la ménopause, on peut aussi voir sa poitrine gonfler. Votre poids et votre poitrine sont liés, de même que les effets de la ménopause qui augmentent temporairement la densité des seins.

Il est important de prendre soin de votre poitrine pour qu’à défaut d’un retour à la normale (pourtant possible), vous conserviez une belle poitrine. Pour cela il est nécessaire de choisir des soutiens-gorge à la bonne taille et bien conçus. Pensez à appliquer régulièrement une crème hydratante pour le buste.

Quel régime si vous êtes ménopausée ?

Il faut éviter les régimes qui pourraient créer une carence. Votre alimentation doit être équilibrée et les portions doivent être adaptées à votre morphologie. Ce n’est donc plus possible de faire des régimes à base d’utilisation de coupes-faim. Par contre vous pouvez vous tourner vers un programme minceur si vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement.

Et surtout avec l’âge, il est de plus en plus difficile de perdre du poids. C’est pourquoi il faut en priorité agir de façon à prévenir toute prise de poids. Il faut le faire pour sa silhouette et son moral, mais surtout pour sa santé. En effet, l’augmentation de la graisse viscérale agit directement sur l’augmentation du risque de troubles de la santé.

); porta. tempus nunc ut eget in Phasellus commodo