Le jeûne intermittent, comment faire ?

C’est un mouvement relativement récent et à la mode qui repose sur une pratique millénaire : le jeûne intermittent introduit des périodes pendant lesquelles on ne mange rien du tout. Les raisons sont multiples, mais sont toutes en lien avec la santé, le bien-être et l’envie de se sentir mieux.

Pour en profiter pleinement, il faut apprendre à bien pratiquer le jeûne intermittent et ensuite lancez-vous.

Qu’est-ce qu’un jeûne intermittent ?

Le terme jeûne évoque une période pendant laquelle aucun aliment est ingéré. Seule l’eau est autorisée. Il est dit ici intermittent car il est effectué en alternance avec des périodes où l’on peut manger de façon normale.

Il repose principalement sur le respect d’horaires stricts et sur le fait de beaucoup boire tout au long de la journée.

Ce n’est pas un régime, car il ne concerne pas le contenu de l’assiette. Et l’objectif premier n’est pas toujours de perdre du poids. Par contre c’est bel et bien un comportement alimentaire, une nouvelle habitude de vie.

Comment pratiquer le jeûne intermittent ?

Il existe plusieurs façons de faire le jeûne intermittent, en fonction de vos préférences ainsi que de votre rythme de vie.

Dans tous les cas il n’y a pas de mauvais aliments à éliminer, il s’agit bel et bien de ne rien manger du tout ou alors de réduire par deux l’apport calorique journalier.

Le fasting ou jeûne 16:8

Cette forme de jeûne est relativement connue, car de nombreux articles ont été écrits sur le sujet et même un livre par JB Rives.

Concrètement il s’agit d’alterner une période de 16 h de jeûne avec une période de 8 h pendant laquelle on peut manger comme à son habitude. Il est possible de l’adapter avec des périodes 17 h de jeûne et 7 h de repas, etc.

Cela signifie que si vous dînez vers 20 h, alors vous ne devez ensuite plus rien manger jusqu’à 13 h le lendemain. Oui, cette méthode consiste à ne plus prendre de petit déjeuner le matin.

Le régime 5:2

Ici les chiffres ne font plus référence à des heures, mais à des jours. Sur une semaine, cela consiste à avoir 5 jours « normaux » et 2 jours où l’on ne consomme rien ou que 500 calories dans la journée.

Le jeûne un jour sur deux

Ce type de jeûne intermittent est similaire au jeûne 5:2, il s’agit d’alterner un jour normal avec un jour de jeûne.

En général ces deux régimes sont plutôt suivis sur une période donnée, par exemple pendant un mois ou deux et non sur toute l’année.

Le jeûne intermittent combien de temps le faire ?

Les personnes optant pour le jeûne 16:8 le considèrent souvent comme une nouvelle habitude et l’adoptent sur le long terme.

Cependant pour certains, il n’est réalisé que le week-end, chez d’autres tous les jours. Il n’y a pas une bonne ou une mauvaise façon de faire. Par contre la régularité est importante, car cela permet au corps de réagir sainement.

Pour les deux autres jeûnes qui se déroulent sur une journée entière à plusieurs reprises, tout dépend de vos objectifs.

Quelles sont les conséquences du jeûne intermittent ?

La première chose qui se passe pendant le jeûne intermittent est le nettoyage du système digestif. Nous vivons dans une société où la nourriture est abondante et le corps est en permanence en train de digérer. Il n’a jamais le temps de faire les choses complètement ou correctement, car déjà un nouveau repas est introduit.

On parle également de purge du corps. Ce phénomène peut provoquer des sensations abdominales que l’on peut confondre avec la faim. Occupez-vous l’esprit pour laisser votre organisme faire. Dès que vous y serez habitué, vous vous rendrez compte que vous avez un regain d’énergie, car votre corps passera de moins en moins de temps à digérer.

Les autres avantages du jeûne intermittent sont :

  • la perte de poids ;
  • l’amélioration des facultés cognitives ;
  • la prévention de nombreuses pathologies ;
  • l’augmentation du taux d’hormone de croissance (dite brûleuse de graisse)
  • la réduction du cholestérol.

Peut-on maigrir avec le jeune intermittent ?

La perte de poids est consécutive à un jeûne bien mené. C’est-à-dire que vous ne devez pas boire de boissons sucrées ou même de soupes ou potages pendant les heures de jeûne et que vous ne devez pas modifier votre alimentation le reste du temps (ou alors pour aller vers plus d’équilibre).

Par ailleurs il ne faut pas associer le jeûne à un régime strict, car cela va effectivement permettre une perte de poids rapide, mais qui aura des conséquences sur votre santé et/ou votre masse musculaire, sans parler de l’effet yoyo ?

Plusieurs études ont mis en avant que les résultats sur le poids étaient moins marqués chez les femmes que chez les hommes. Il en va de même sur l’impact dans la régulation de l’insuline et du cholestérol. En fonction du sexe, le corps ne réagit pas de la même façon.

Dans tous les cas, l’intérêt est que vous allez permettre à votre corps de mieux fonctionner et donc de retrouver progressivement son poids idéal, rien de plus.

); tempus commodo ultricies Phasellus Aenean libero.